Entre les années 1825 et 1830, Pierre Antoine JOUHET-DURANTHON a mis à jour la première couche kaolinique. Trois carrières de kaolin seront ensuite exploitées sur la commune.
Il semblerait que la première population d’Echassières, une communauté de gaulois, avait déjà été attirée par les richesses du sous-sol, notamment par l’étain au lieu-dit « Les Bois Menus ».
La richesse du sous-sol en minéraux a suscité d’autres initiatives. C’est en 1913 que le docteur TRAPENARD, qui exerçait à Bellenaves, découvrit à « La Bourse », le premier filon de Wolfram qui donna naissance au tungstène. Par décret du 2 juin 1917, il obtint la concession au titre de « La Société des Mines des Montmints ». Cette compagnie minière a connu une période intense après les années 1940, a compté jusqu’à 350 salariés et a donné une population de 800 habitants au village. Sa fermeture en novembre 1962, alors qu’elle fournissait du travail à 150 ouvriers, a été un choc démographique durement ressenti par la commune.
Aujourd’hui, seule la Société des Kaolins de Beauvoir demeure en activité. Elle expédie un kaolin de qualité dans de nombreux pays et se classe 1er producteur français de minerai d’étain.

Interview de M. Duhamet, directeur des Kaolins de Beauvoir

L’extraction de Kaolin à Echassières tient une grande part dans la vie de notre commune depuis 1830 (voir l’article sur le Château de Beauvoir) ; mais que savons nous de ce minerai, de son origine, de la façon de le valoriser et de son utilisation ?
Je me suis rendu sur l’exploitation afin d’en savoir plus en interrogeant son directeur Dominique Duhamet ingénieur et surtout passionné de géologie.


Pouvez vous m’expliquer l’origine géologique du Kaolin ?

Le Kaolin provient de l’altération d’un granite blanc pendant des millions d’années par des eaux chaudes et des eaux de pluie. Le Feldspath composant minéralogique devient de la Kaolinite. Le granite se forme en profondeur par refroidissement du magma de la croute continentale terrestre.
Alors pourquoi le trouvons nous en surface ?
Par suite d’une remontée magmatique et de l’érosion du relief. Nous avons ainsi la chance d’avoir à la Bosse en surface une couche géologique qui devrait se trouver à 3000m de profondeur au moment de sa formation.
Ces phénomènes géologiques datent de quelle époque ?
Il y a environ 320 Millions d’années, au carbonifère , période de l’ère primaire. A cette époque notre Bourbonnais était une montagne ressemblant aux Alpes.
Quelles sont les différents processus permettant de passer d’un produit brut en carrière à un produit fini prêt à être commercialisé ?
Le minerai est extrait à la pelleteuse, puis charrié par tombereau et stocké devant l’entrée de la “ laverie ” Il y a différents tas correspondant à différentes qualités selon les besoins des clients. Il est ensuite broyé puis tamisé par des procédés hydrauliques pour séparer les cailloux, les sables, l’ oxyde d’étain et enfin les grains de kaolin qui ne doivent pas dépasser 40 microns de diamètre soit 0,040 millimètre. Cette boue est mise à décanter dans des bassins plusieurs jours afin que le Kaolin se dépose au fond et qu’une pompe l’envoie aux presses. Il a alors la consistance d’un yaourt. Il est ensuite pressé à travers une toile pour en extraire au maximum l’eau.
Le kaolin est ensuite envoyé dans un sécheur à gaz d’où il sort sous forme de petits cylindres de 1cm sur 5 contenant seulement 15% d’eau. Là, il est stocké en silos ou en big bags de 1 tonne prêts à l’expédition.
Vous parlez de Qualité, c’est à dire ?
La qualité est une caractéristique importante du kaolin, il ne doit plus contenir de grains de sable, même très fins, il doit être d’une granulométrie rigoureuse (inférieure à 40 microns) et surtout, pour la porcelaine qui nécessite un kaolin très blanc, contenir un minimum d’oxyde de fer. C’est pourquoi le laboratoire effectue des contrôles tout au long du processus de fabrication : en carrière, en laverie , au pressage et avant l’expédition bien sûr.
Justement quelles sont les utilisations du Kaolin ?
Parmi les 3 types de kaolin que nous produisons, le plus réputé pour sa blancheur est utilisé pour la porcelaine et la vaisselle , deux autres qualités un peu plus riches en oxyde de fer servent pour fabriquer des éléments de sanitaires ou du carrelage. C’est pourquoi notre kaolin est demandé en France bien sûr mais aussi en Allemagne, Italie, Espagne, Egypte, Colombie et même en Asie. Une petite partie est utilisée en soin pour les cures thermales.
Quelle est la proportion de produit fini par rapport au minerai extrait ?
Les 20 000 tonnes de Kaolin que nous produisons chaque année représentent 25% du minerai, le reste étant du sable et des cailloux. Une partie du sable contenant du lithium qui facilite sa fusion est séché et vendu pour fabriquer de la laine de verre. Une autre peut servir de remblai dans les travaux publics. Le reste est mis en stérile.
Vous employez une vingtaine de personne de la région, quel est l’avenir de l’entreprise ?
L’entreprise de Beauvoir est en fait un site du groupe Imerys comprenant 17 000 salariés sur 250 sites dans le monde. Nos carottages de prospection donnent 30 ans de réserve. Toujours à la recherche de nouveaux développements, nous avons fait une demande de permis exclusif de recherche. Nous espérons trouver de l’étain, du lithium (utile dans les piles) et du tantale (utile dans les composants électroniques). Ces développements pourraient être bénéfiques pour le site à long terme.

Propos recueillis par Pierre IMHOF


 

 

 

 

 

| Accueil | Actualités | Notre village | Situation géographique | Réalisations et projets | Echassières autrefois | Le passé minier | Petite histoire |
| Mairie horaires et services | Conseil municipal | CCAS | APC | Ecole | Accueil périscolaire | Location salle polyvalente | Bibliothèque | Maison de retraite| Com com | Adresses utiles |
| Foyer rural présentation| Calendrier | Théâtre | Fête de la musique | Folklores d'été | Autres animations | Gymnastique | Club de l'amitié | Club photos |
| Artisans et commerçants |Les amis de la pétanque | Les chasseurs et propriétaires | La Gaule d'Echassières | L'Union tennistique|
| Vie économique | Hebergements | Musée Wolframines | Parc Natura'Bosse | Viaducs | Chemins de randonnées | Aux alentours | Contact |

Echassières, village du bourbonnais, dans l'Allier en Auvergne à proximité d'Ebreuil, Gannat, Vichy, Montluçon, Saint Eloy les Mines, Clermont-Ferrand